Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Les événements
des cinoches

Un film d’Akira Kurosawa, Japon, VO, 1961, avec Toshiro Mifune, Yoko Tsukasa, durée : 1h50

Organisée par le Rotary Club d’Evry Val de Seine, au profit d’Espoir en tête, pour aider la Recherche sur le cerveau.

Du 12 février au 3 mars : Avant-premières, projections, animations, pour partager en famille, le plaisir du cinéma dans les salles Art et Essai. Tarif : 3.50€ avec le Pass Télérama, sinon tarifs habituels de la salle.

Il était une fois… au cinéma : Ateliers et projections - En partenariat avec Cinessonne + Festival Télérama Enfants 2020 Il était une fois...au cinéma, est une programmation d'ateliers, d'animations, de rencontres et de films pour le jeune public et pour les plus grands ! Les cinémas du réseau Cinessonne vous proposent des séances originales, ludiques et vivantes ! Les spectateurs pourront pratiquer au cours des ateliers et apprendre de la création cinématographique avec les professionnels invités.

Dans le cadre du Festival Télérama Enfants 2020 : Du 12 février au 3 mars : Avant-premières, projections, animations, pour partager en famille, le plaisir du cinéma dans les salles Art et Essai. Tarif : 3.50€ avec le Pass Télérama, sinon tarifs habituels de la salle.

Il était une fois… au cinéma : Ateliers et projections - En partenariat avec Cinessonne Il était une fois...au cinéma, est une programmation d'ateliers, d'animations, de rencontres et de films pour le jeune public et pour les plus grands ! Les cinémas du réseau Cinessonne vous proposent des séances originales, ludiques et vivantes ! Les spectateurs pourront pratiquer au cours des ateliers et apprendre de la création cinématographique avec les professionnels invités.

Un documentaire de Jean-Michel Bertrand (France, durée : 1h28, à partir de 8 ans)

Retrouvez tous les mois aux Cinoches, une programmation de films en lien avec la musique, en écho à la programmation du Plan : du biopic aux tournées des groupes, du documentaire aux musiques de films ! Au programme : des moments d’échanges avec des artistes, des professionnels de la presse, des réalisateurs...

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

Une fois par mois, la critique de cinéma Juliette Goffart viendra décrypter un film de l’actualité cinéma ou un diptyque thématique pour approcher d’un peu plus près les nouveaux visages de la comédie. Que devient le genre de la comédie après le cinéma classique hollywoodien ? Comment chaque pays, chaque auteur, s’en est-il réapproprié les codes à sa façon ? Il ne s’agira pas de faire un tour du monde cinématographique mais plutôt de s’attarder sur quelques exemples de comédies originales et innovantes....

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

Une fois par mois, la critique de cinéma Juliette Goffart viendra décrypter un film de l’actualité cinéma ou un diptyque thématique pour approcher d’un peu plus près les nouveaux visages de la comédie. Que devient le genre de la comédie après le cinéma classique hollywoodien ? Comment chaque pays, chaque auteur, s’en est-il réapproprié les codes à sa façon ? Il ne s’agira pas de faire un tour du monde cinématographique mais plutôt de s’attarder sur quelques exemples de comédies originales et innovantes....

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

Une fois par mois, la critique de cinéma Juliette Goffart viendra décrypter un film de l’actualité cinéma ou un diptyque thématique pour approcher d’un peu plus près les nouveaux visages de la comédie. Que devient le genre de la comédie après le cinéma classique hollywoodien ? Comment chaque pays, chaque auteur, s’en est-il réapproprié les codes à sa façon ? Il ne s’agira pas de faire un tour du monde cinématographique mais plutôt de s’attarder sur quelques exemples de comédies originales et innovantes....

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus