Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Les événements
des cinoches

Un film d’Alice Winocour (VO, avec Eva Green, Matt Dillon, durée : 1h47)

Un film de Tatsushi Omori, Japon, 2020, avec Haru Kuroki, Mikako Tabe, Kiki Kirin, durée : 1h40

Une fois par mois, la critique de cinéma Juliette Goffart viendra décrypter un film de l’actualité cinéma ou un diptyque thématique pour approcher d’un peu plus près les nouveaux visages de la comédie. Que devient le genre de la comédie après le cinéma classique hollywoodien ? Comment chaque pays, chaque auteur, s’en est-il réapproprié les codes à sa façon ? Il ne s’agira pas de faire un tour du monde cinématographique mais plutôt de s’attarder sur quelques exemples de comédies originales et innovantes....

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

Autour des musiques du camp d’internement de Theresienstadt

Soyez prêts à faire claquer vos doigts ! L’excentrique et étrange Famille Addams fait son retour sur grand écran et cette fois-ci dans un long métrage...

Une fois par mois, la critique de cinéma Juliette Goffart viendra décrypter un film de l’actualité cinéma ou un diptyque thématique pour approcher d’un peu plus près les nouveaux visages de la comédie. Que devient le genre de la comédie après le cinéma classique hollywoodien ? Comment chaque pays, chaque auteur, s’en est-il réapproprié les codes à sa façon ? Il ne s’agira pas de faire un tour du monde cinématographique mais plutôt de s’attarder sur quelques exemples de comédies originales et innovantes....

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

Une fois par mois, la critique de cinéma Juliette Goffart viendra décrypter un film de l’actualité cinéma ou un diptyque thématique pour approcher d’un peu plus près les nouveaux visages de la comédie. Que devient le genre de la comédie après le cinéma classique hollywoodien ? Comment chaque pays, chaque auteur, s’en est-il réapproprié les codes à sa façon ? Il ne s’agira pas de faire un tour du monde cinématographique mais plutôt de s’attarder sur quelques exemples de comédies originales et innovantes....

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

Une fois par mois, la critique de cinéma Juliette Goffart viendra décrypter un film de l’actualité cinéma ou un diptyque thématique pour approcher d’un peu plus près les nouveaux visages de la comédie. Que devient le genre de la comédie après le cinéma classique hollywoodien ? Comment chaque pays, chaque auteur, s’en est-il réapproprié les codes à sa façon ? Il ne s’agira pas de faire un tour du monde cinématographique mais plutôt de s’attarder sur quelques exemples de comédies originales et innovantes....

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

De la bicoque biscornue de la vieille logeuse so British de Tueurs de dames d’Alexander, à la demeure d’architecte bourrée de gadgets de Mon oncle de Jacques Tati, la maison, entendue au sens large de lieu d’habitation, est un décor privilégié du cinéma. Il s’y passe toujours quelque chose...

Une fois par mois, la critique de cinéma Juliette Goffart viendra décrypter un film de l’actualité cinéma ou un diptyque thématique pour approcher d’un peu plus près les nouveaux visages de la comédie. Que devient le genre de la comédie après le cinéma classique hollywoodien ? Comment chaque pays, chaque auteur, s’en est-il réapproprié les codes à sa façon ? Il ne s’agira pas de faire un tour du monde cinématographique mais plutôt de s’attarder sur quelques exemples de comédies originales et innovantes....

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus